Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
evviva.overblog.com

evviva.overblog.com

Vivant dans l'Univers et communication inter-espèces

Articles avec #ocean catégorie

Publié le par Nine Sevenlives
Publié dans : #baleines, #chant, #musique, #communication, #pierre lavagne, #shelltone, #océan, #coquillage musical
Parler avec les baleines

Au fond des océans, ces imposants et gracieux messieurs et dames "Les baleines", tiennent des conversations, jouent, chantent…, et nous adressent des messages, qu'il nous appartiendra de "décrypter" rapidement, car nous devons les protéger et protéger leurs demeures, les océans, si nous voulons protéger la vie terrestre.

Ces chants nous reviennent comme autant de magie du vivant et de l'intelligence émotionnelle, celle qui se partage universellement. Celle que nous tentons de faire éclore dans ce que nous nommons ici "communication inter-espèces".

Quelques-uns d'entre nous resteront éternellement émus par ces notes ancestrales venus des profondeurs océanes, qui résonnent dans notre ère technologique et de bruit, comme autant de signaux de joie, d'intelligence et parfois de détresse. Elles devraient nous guider pour toujours vers ce qui me semble être l'unique voie de l'incarnation : la protection du vivant.

Parler avec les baleines

http://www.shelltonewhaleproject.org/

Je vous présente Pierre Lavagne, bioacousticien marin.

Cet homme, "fou de baleines", a fondé le Shelltone Whale Project, association de loi 1901, reconnue d’intérêt général.

Découvrez son magnifique projet :

http://www.shelltonewhaleproject.org/projet/

Pierre Lavagne a réalisé son merveilleux rêve : communiquer avec les baleines, grâce au shelltone. Grâce à cet homme, mon rêve, le même, prend vie. Merci Pierre Lavagne.

Le shelltone (de shell : coquillage + tone : son) est un instrument semblable au shell, ce magnifique coquillage musical. Le shelltone est capable de diffuser au moins 4 octaves.

Les coquillages et conques, associés à des bois flottés et matériaux océaniens, ont toujours été de précieux instruments de musique ancestraux. Ils transmettent le son divin et universel, par lequel toute communication peut naître, et bien entendu, celle qui nous importe ici : la communication inter-espèces.

Visiter le site de Pierre Lavagne, Shelltone Whale Project
http://www.shelltonewhaleproject.org/


Autre source :
http://www.caliplast.fr/kalinews/2009_06/Zoom.html

Et maintenant, place aux images live ! Nous allons chanter et danser avec les baleines !

Et n'oubliez surtout pas de visiter la vidéo exceptionnelle vue sur Thalassa, on ne s'en lasse pas !

http://www.shelltonewhaleproject.org/video/

Merci tout spécial à Sylvain qui m'a permis de découvrir Pierre Lavagne sur le site de l'INREES.

Sources INREES :

http://www.inrees.com/articles/Duo-sous-les-mers-les-baleines-parlent-aux-humains/

http://www.inrees.com/articles/Le-mystere-du-chant-des-baleines/

Lire la suite

Publié le par Nine Sevenlives
Publié dans : #océan, #créatures sous-marines, #plongée sous-marine
Voyage dans les profondeurs sous-marines

Le NOAA partage ici le fruit d'une plongée autour de l'archipel d'Hawaï : des créatures sous-marines inconnues jusqu'alors.

La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) est l'agence américaine chargée de l'étude de l'océan et de l'atmosphère.

Site du NOAA : http://www.noaa.gov/

Lire la suite

Publié le par Nine Sevenlives
Publié dans : #Mammifère marin, #Globicéphale noir, #Dauphin, #Océan, #Chant
Protéger le vivant

Petite intro du blog.

Ceux qui connaissent mes dadas ne seront pas surpris de me voir ouvrir le bal de ce blog avec un symbolique globicéphale noir. Globicéphale, cela veut dire "qui a la tête en boule". La boule (rond, cercle…) est la forme parfaite de la nature. Le globicéphale noir, ou dauphin pilote, va donc être l'ouvreur de ce blog. Il sera là pour rappeler à l'ordre les dérives, traquer le requin, et aussi remorquer les tortues égarées, épauler les morues, les thons, et rire avec les baleines…

Donner un vrai statut au règne animal.

Protéger le vivant

Le globicéphale noir, de la famille des dauphins, est, lui aussi, en voie de disparition lente. Pourquoi s'en prendre à lui, qu'a-t-il ou n'a-t-il pas fait ? Qui est-il pour déplaire aux hommes au point qu'ils l'exterminent ? Ils se ressemblent pourtant comme des gouttes d'eau. Le quotient d'encéphalisation du globicéphale noir est de 5,7 et proche de celui de l'homme (7,5 ; pour repère celui du chimpanzé est de 2,5). Dans les îles Feroe, ce dauphin est assassiné dans des mares de sang, alors qu'il est une espèce protégée : il est interdit de les tuer.

Ailleurs, d'autres hommes planchent sur des lois universelles de protection du vivant, afin qu'il soit respecté, et que le légendaire commandement "tu ne tueras point" soit appliqué au règne animal. Et remettent des pétitions signées par quelques milliers d'humains aux chefs de leurs états. C'est toujours ça, même si c'est peu d'implication dans la conscience humaine.

Protéger le vivant

Par quoi l'homme va-t-il remplacer le globicéphale noir ?

Ce grand dauphin est un gardien de l'écosystème dont il est aussi le jardinier. Sera-t-il supplanté par des machines ou des produits chimiques vendus aux états par d'insatiables multinationales ? On peut alors imaginer que des laboratoires, des scientifiques planchent déjà sur une solution alternative, comme par exemple, le largage de micro-capsules nettoyeuses d'océans… qui furent déjà un échec dangereux, lorsqu'elles s'appelaient micro-algues. L'homme a vraisemblablement tout envisagé pour remplacer le vivant.

L'homme en masse ne s'est pas soucié de la fragilité et de la vulnérabilité de son environnement, de ses colocataires de planète. Le fait qu'il n'ait pas de prédateur visible lui donne l'illusion qu'il est invulnérable et au-dessus des lois de la nature. Les sonneurs d'alertes et les prises de conscience de quelques humains éclairés, illuminés, ces douze dernières années, n'ont pas vraiment renversé la table. Le conditionnement humain à l'égocentrisme est tel que la plupart des hommes sont devenus quasi imperméables à la souffrance qu'ils infligent au vivant.

Protéger le vivant

Une disparition massive des humains sauvegarderait-elle le reste du vivant, est-il encore temps ?

Tant que chaque être ne prendra pas en ses mains et en sa responsabilité son environnement, tant que chaque être ne s'opposera pas, systématiquement et fermement à ceux qui transgressent les lois de la nature et détruisent peu à peu la Vie, tant que chaque humain ne sera pas conscient et n'aura pas cette envie de rendre pérenne la Vie, la Terre ira vers sa destruction, à une allure effrénée. Il est temps de prendre soin de la nature et d'occuper le terrain pour la protéger.

Pourtant, les mammifères marins ne sont pas rancuniers.

Voici un salut fraternel et amical, à moins que cela soit une mise en garde !

Surprise ! Vous avez le bonjour de chez moi... La prochaine fois, venez sans les armes...

Source : http://www.gentside.com/baleine/le-saut-memorable-d-une-baleine-en-pleine-mer_art43835.html

Lire la suite